Comment choisir entre assurance-vie et Perp ?

le

Parmi les sources de revenus complémentaires réguliers pour la retraite se trouvent l’assurance-vie et le PERP. Ces deux produits d’épargne sont similaires, à quelques différences près. À cet effet, la plupart des gens n’arrivent pas à décider sur le choix à faire. Lequel des deux produits constitue le meilleur placement : l’assurance-vie ou le PERP ? Qui offre le plus d’avantages ? Etc. Au lieu de choisir les yeux fermés, étudions bien la différence entre ces deux produits.

 Qui peut bénéficier de ces placements ?

• L’assurance vie

L’assurance-vie est une forme de placement ouvert à tout public. Le contrat se déroule entre le bénéficiaire et une compagnie d’assurances ou établissement bancaire. Ce dernier propose un contrat où se mêlent les conditions à respecter, notamment le paiement de primes. Le bénéficiaire, quant à lui, est libre de choisir l’élu qui touchera la rente le moment venu.

• Le PERP

Le PERP, de son côté, est un contrat individuel d’assurance à l’ordre des salariés, artisans, travailleurs indépendants, etc. En gros, il s’offre à tout genre de personne. Il permet de bénéficier d’une rente mensuelle au moment de la retraite. Pour souscrire à cette offre, rendez-vous auprès des banques, des assureurs ainsi que des organismes de prévoyance et mutuelles. Sur ce plan, les deux produits d’épargne sont au même point.

 Caractéristique de l’épargne

• L’assurance vie

En optant pour l’assurance vie, il est possible de faire l’investissement en trois manières différentes :

  • Soit, sous forme d’un versement unique à l’ouverture du contrat ;
  • Soit, en versement libre, en respectant le montant minimum ;
  • Soit, à l’aide d’un versement régulier en termes de période et de montant.

Le bénéficiaire décide parmi ces trois formes d’investissement avant la signature du contrat.

• Le PERP

Pour le cas du PERP, aucun versement minimum n’est requis. Le bénéficiaire est libre de faire un dépôt à sa guise. Il pourra même choisir de ne pas le verser à un moment donné.

Ce produit d’épargne est plus flexible en termes de versement, tandis que l’autre produit d’épargne offre une formule favorable au bénéficiaire.

Mode de sortie de l’épargne

• L’assurance vie

À l’arrivée de la date d’échéance, l’épargnant peut recevoir la totalité de son épargne d’un coup. Autrement, rien ne l’empêche de le récupérer sous forme de rente viagère. Si le souscripteur meurt, le bénéficiaire désigné recevra le revenu à sa place.

Avec cette forme d’épargne, votre placement n’est pas bloqué jusqu’à la fin de la date prévue dans votre contrat. Vous pouvez donc le récupérer en cas de besoins financiers en urgence. La banque peut même allouer une avance ou déblocage du capital.

• Le PERP

À la fin de l’échéance, c’est-à-dire lors de votre retraite, l’assureur vous délivre votre part d’investissement sous forme de rente viagère. Il est aussi possible de le récupérer sous forme de capital si le placement est trop faible. Il existe même une autre option, une sorte de compromis qui mixe les deux. À ce stade, vous avez droit à 20 % de votre versement en capital et 80 % en rente mensuelle.
En cas de force majeure, vous pourrez retirer votre investissement avant le moment prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *