Comment prendre une assurance vie ?

le

Une assurance vie est un produit d’épargne bien connue des Français. Le contrat d’assurance vie se concrétise d’un côté par la signature du contrat et le premier versement de la part de l’assuré et par le versement d’une certaine somme de la part de l’assuré, au terme du contrat. Cependant, comme tout investissement, il est préférable de comprendre son fonctionnement avant le placement. Concrètement, comment prendre alors une assurance vie ?

Sélectionner parmi les établissements agréés

Pour souscrire à une assurance vie, le premier réflexe est de se tourner vers les distributeurs de contrat d’assurance vie pour trouver le contrat adéquat. Les distributeurs de contrat d’assurance vie sont nombreux. Les établissements agréés sont les compagnies d’assurances, les mutuelles et les entités de prévoyance. Les autres établissements tels que les banques, les postes, les courtiers d’assurances, les agents généraux, les notaires sont par contre de simple distributeur de contrat.

Choisir le contrat adapté

Choisir le contrat adaptéLa deuxième chose à faire est de choisir le contrat adapté au profil de l’épargnant. Avec l’assurance vie, le souscripteur a le choix entre un contrat mono support et un contrat multisupport. Le contrat est mono support lorsqu’il ne donne accès qu’à un seul support d’investissement soit le fonds en euros. Le placement offre l’avantage d’être garanti, mais il est moins rentable. Le contrat est par contre multisupport lorsqu’il permet au souscripteur d’investir dans un placement en fonds en euros et en unités de compte. L’investissement en unités de compte permet de diversifier l’investissement. Ainsi, l’investissement est rentable, mais il n’est pas sécurisé.

Approvisionner le contrat d’assurance vie

Avant de souscrire à une assurance vie, le souscripteur doit être capable de fournir les sommes nécessaires pour alimenter le contrat d’assurance vie. Le versement peut se faire en une seule fois, lors de la souscription, c’est le versement unique. Le versement peut aussi être libre. Dans ce cas, l’approvisionnement se fait au moment souhaité par le souscripteur et il fixe lui-même le montant à verser. Enfin, le versement peut aussi être convenu à l’avance et payé de façon régulière. C’est ce qu’on entend par versement périodique ou programmé.

Choisir des bénéficiaires

Lors de la signature d’un contrat d’assurance vie, le souscripteur est demandé à désigner un ou des bénéficiaires, qui profiteront des avantages de l’assurance vie au cas où il arriverait un malheur au souscripteur. Ainsi, avant la signature du contrat, le souscripteur doit choisir ces personnes pour l’inscrire dans le contrat.

Prévoir le dénouement du contrat

Il faut également penser à la sortie du contrat. Elle est de trois ordres. Pour le premier cas, le contrat prend fin à une date prévue dans le contrat. L’objectif dans ce cas est de se constituer un revenu complémentaire et de préparer sa retraite. La fin du contrat d’assurance vie peut également venir du décès du souscripteur. Dans ce cas, comme il a été dit précédemment, ce sont le ou les bénéficiaires qui profiteront des avantages du contrat. Dans la pratique, les souscripteurs optent pour un dénouement mixte (ensemble des deux cas cités précédemment).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *